Revenir à A propos de Geneslay

Historique

Un peu d’histoire :

Le 15 Janvier 1790, lors de la création du département de l’Orne, Geneslay n’en fait pas partie.

Geneslay fait partie de la province du Maine jusqu’en 1831. En 1832, la commune sera rattachée au canton de Juvigny (qui a été créé en 1800).

L’Eglise, du 17ème siècle, est dédiée à Saint Hilaire. De style roman remanié, elle a été classée à l’inventaire départemental en 1969. Elle abrite un maître-hôtel, un tabernacle, un retable du 17ème siècle, un tableau de l’Assomption, de nombreuses statues dont celles de Sainte Marthe et Sainte Anne.

Au rencensement de 1999, la commune comptait 210 habitants, mais elle a récemment connu une forte augmentation. Grâce au développement de l’activité économique dans la Communauté de Communes, notamment dans les zones artisanales de Juvigny sous Andaine et de La Chapelle d’Andaine, la commune de Geneslay a enregistré bon nombre de nouvelles constructions.

Petite commune rurale, son activité économique est avant tout agricole. Comme partout, le nombre d’exploitants est en régression. Aujourd’hui, il ne reste qu’une dizaine d’agriculteurs résidant dans la commune.

La commune compte également un artisan (électricité – plomberie – chauffage). L’existence d’un commerce multi-services (café – restaurant – épicerie – dépôt de pain) donne de la vie au centre bourg.

En matière de logement, la restauration du presbytère a permis l’aménagement de cinq logements et trois autres ont été créés dans les locaux des anciennes écoles (Rue Saint Hilaire et Rue Victor Vivier). Le lotissement du Val, créé en 1982, avait permis la construction de 7 pavillons.

La commune dispose d’un gîte rural 2 étoiles, pouvant accueillir 6 personnes, situé au lieu dit de la Racinière. Il permet d’héberger des vacanciers.

Côté associatif, le Club de loisirs, par sa bonne humeur et son dynamisme, apporte à la commune des moments de convivialité. Chaque année, au mois de Juin, il invite la population à se réunir à l’occasion d’un repas champêtre. Une fois par an, un déjeuner aux tripes est proposé et une sortie est organisée.

Les anciens combattants de Geneslay sont regroupés avec ceux de La Chapelle d’Andaine au sein de l’Union Nationale des combattants.

Les réalisations récentes dans la commune sont les suivantes :

– Le remembrement a été réalisé et s’est terminé en 2001 avec création de sentiers de randonnée pédestre.

– En 2002 et 2003, a été créé par la CDC un parking permettant l’accés de 4 camions et 25 voitures pour faciliter l’accés au commerce et améliorer la sécurité du transport scolaire.

– En 2005, mise en service de l’assainissement collectif du bourg

– En 2006, achèvement de l’extension et de l’aménagement de la mairie

– En 2009 et 2010, création d’un parc de loisirs avec terrain de pétanque, jeux pour enfants, tables de pique-nique

– En 2010, création par la CDC du parking de la mairie et aménagement extérieur.

En ce qui concerne l’urbanisme, une carte communale est en cours d’élaboration.

Il faut noter que Geneslay fut la commune du célèbre conteur normand Victor VIVIER  (extraits: Histoires De Fous , Histoires A La Sauce Normande, Retour De Noces) décédé en 2003 et dont une rue porte son nom.

 

 

L’ENTRÉE DU BOURG

 

 

LE BOURG

 

 

L’ÉGLISE

 

 

LE PRESBYTERE

 

 

L’ÉCOLE DES FILLES

 

 

L’INAUGURATION DU MONUMENT AUX MORTS

 

 

LE MONUMENT AUX MORTS

 

 

LA MAYENNE